Cherchant tel un cochon truffier de quoi nourrir le blog en cette soirée du 25 décembre, et ayant décidé de ne rien concéder à l’air du temps, je décidai donc de parcourir les pages Planète presse du site internet de Courrier International.

Et je découvris cette chose incroyable, étonnante, sidérante : l’Ile Maurice possède 21 organes de presse recensés, dont 8 affichent un site internet. Sachant que ce petit pays voisin de Madagascar ne compte que 1,2 millions d’habitants, pour une superficie moitié moindre que celle d’un département français, on peut oser une comparaison : imaginez que l’agglomération lyonnaise ait 21 journaux et magazines.

Toujours navigant sur les eaux exotiques de Planète presse, j’appris également que le plus gros tirage du pays avoisinait les 75000 exemplaires. Osons à nouveau comparaison avec la France : c’est comme si proportionnellement à sa population le plus important journal français tirait à… 3 millions d’unités. Soit environ six fois plus que Le Monde.

Question qui nous brûle tous alors l’esprit : Maurice est-elle une République particulièrement démocratique ? Difficile à dire au regard des informations wikipédiennes. Pas plus explicite n’est l’encyclopédie Encarta.

maurice.gif

Que me reste-t-il pour conclure pas trop stupidement cette petite information sur l’information ? Une autre (et dernière) comparaison : si la jeune (15 ans en 2007) République de l’Ile Maurice arbore fièrement 21 entrées de presse, l’Union Européenne, 50 ans en 2007, 25 pays et bientôt 27 ou 28, 500 millions d’habitants, 1ère puissance commerciale du monde, l’UE donc n’est créditée que d’un titre, un webzine d’étudiants Erasmus intitulé Café Babel.

Je sais bien qu’il est plus facile de créer une société accomplie avec peu de gens qu’avec une foultitude d’habitants séparés par des langues et des cultures variées, mais 1 seul titre, tout de même…

RV