Oui, donc, je voulais finir ce truc sur les religions qui influencent encore les démocraties. Je sais bien que la plupart des gens que j’ai cités dans les deux premiers épisodes (si j’ose dire) entretiennent à titre privé (ou public) un rapport parfois plus que lointain avec la religion (sauf Bush et Ortega, qui ont fait de Jésus un article indéfini récurent dans leurs discours).

J’entends bien également que des exceptions, voire des contre-exemples, peuvent venir ruiner mes élucubrations : ainsi le pitoresque (…) VGE, ou l’inénarrable Balladur, catholiques bon teint, se sont-ils pris chacun à leur époque pour Diderot et le Roi de Prusse réunis…

Mais bon, si le protestantisme progresse autant en Afrique noire actuellement, c’est sans doute aussi une réaction au paternalisme catholique des colons français et belges, qui ont transmis à Houphouët-Boigny ou Mobutu leurs méthodes de gouvernement : crois en moi bon peuple, tiens-toi à carreaux et après moi le déluge (autre citation gaullienne tiens !).

Bref, pour conclure et en conclusion, comme qui dirait quasiment pour finir, lorsque le Dédé (Malraux) affirmait que le 21e siècle serait religieux, il avait raison, mais il aurait pu le dire aussi des 20 précédents.

permanences-suite-et-fin.gif

RV

Publicité