Manger des carottes, ça rend aimable.

Alors là, je m’esclaffe.

Aucun, je dis bien, AUCUN lapin ne m’a jamais tenu la porte en me disant « après vous ».

 

Manger des yaourts Danone, ça embellit la peau.

Même que c’est écrit dans le journal. Comme juste avant j’ai appris qu’on allait recouvrir les robots de peau sensible et que les Grands Bretons nous fabriqueraient bientôt des barquettes d’embryons de chimères, mon cerveau, pauvre de lui, a fait Schplouf.

Donc, cela serait-il possible d’être vrai ? m’étonnais-je par devers moi. S’Ils sont capables de nous faire le Retour de Terminator sur l’île du Docteur Moreau (épisode V) dans la vraie vie, pourquoi ne croirais-je pas à la magie du yaourt Danone ?

En grande humaniste constamment tournée vers autrui et mon prochain, je cherchais illico quels bienfaits pourraient m’être bénéfiques. Faut que je leur écrive chez Danone.

 

Monsieur Danone (lettre ouverte),

Moi, une belle peau, c’est pas ma priorité. Il m’aurait fallu, si c’est pas trop demander, un yaourt qui cultive (pour connaître tous les livres qui sortent, tous les auteurs et mettre plein de commentaires épatants sur le blog de Pierre Assouline). Et même,  si c’est pas trop solliciter de votre bienveillance, un yaourt qui cultive grââve (avec dedans l’étymologie de tous les mots et des citations d’hommes célèbres et morts, pour mettre plein de commentaires d’enfer sur le blog des correcteurs du Monde). Si vous pouviez accéder à ma supplique, j’ai besoin d’un yaourt qui culture à fond dans le concept (pour pouvoir citer des titres d’installations qui dépotent dans les commentaires du blog de Lunettes Rouges).

En vous remerciant à l’avance de vot’bonté, Monseigneur, veuillez  agréer gnagnagna…

et-un-yaourt-svp.gif

A l’heure du bilan, après relecture de cette lettre, je me demande si je ne suis pas trop obnubilée par les blogs du Monde, moi. Ça tourne à l’obsession, dites donc.

Je crois en la Science. Dès que j’ai deux minutes, j’écris à Justin Bridoux pour qu’il me fasse du saucisson thérapeutique.

 

Kiki

 

 

dessin Oliver Schopf

Publicité