Cette nuit j’ai reçu l’e-mail suivant :

Que se passe-t-il RV ? Vous êtes mort !

Ben voilà donc, je suis mort dans la nuit.

Oui, bon, pas moi, mon avatar dans un jeu de rôle en ligne qui s’appelle « Les Royaumes Renaissants « . C’est une petite merveille de simplicité et de convivialité. Pas besoin d’y passer des plombes, sauf à causer comme un malade avec les autres joueurs dans les tavernes du village.

Qu’est-ce qu’on y fait ? T’arrives, tu bouffes un truc qui te coûte une journée de boulot, tu t’inscris pour un boulot, et tu peux retourner lire les statistiques de ton blog (Ouah ! Quelqu’un du Chili est resté 24 secondes, il est arrivé par Google avec la recherche « marinade surréaliste en forme de glurp », tu te rends compte de notre audience internationale !!!). L’ambiance graphique est celle des manuels scolaires de la IVe République. Comme dirait Guy Mollet, ça a son charme…

Le lendemain, tu te reconnectes, tu constates que t’as gagné l’équivalent d’une miche de pain, tu vas acheter ta miche de pain, tu la bouffes et tu te réinscris à un boulot afin de refaire la même chose le lendemain. Au bout de quelques semaines, en alternant cueillette des petits pois, travail à la mine et mendicité à l’église, tu dois avoir économisé je ne sais plus combien d’écus qui te donnent le droit de devenir paysan et non plus vagabond. A partir de là le déroulement de ta vie virtuelle devient plus varié paraît-il, mais je n’y parviendrai jamais. C’est vachement reposant. Tellement que t’en oublies de jouer et que tu meurs comme un gros blaireau. Ceci dit c’est comme avec Lara Croft, tu meurs jamais pour du vrai, tu peux toujours ressusciter.

Mais quelle fraîcheur, quel antidote à ces jeux si frénétiques que sont les MMORPG (Voyez ici la signifitude de la chose), et notamment WOW (non, je ne m’exclame pas WOW !, je cite World Of Warcraft , jeu en ligne revendiquant 6 millions d’abonnés -payant 12 €uros par mois- dans le monde). J’ai entendu que certains types de trente balais se mettent des couches pour y rester scotchés sans devoir aller poser culotte… et que les premières cliniques de désintoxication pour joueurs allumés ont ouvert récemment en Chine.

toute-une-vie-davatar.1170941688.JPG

J’avoue cependant que, tout reposant qu’il soit, le concept des Royaumes Renaissants n’a pas eu l’heur de me combler. Les aficionados de ce jeu (totalement gratuit) sont dans l’esprit « On joue un rôle et on fait semblant qu’on est des châtelaines, des gueux ou des bandits ».

Tandis que le « gamer » invétéré dans mon style est toujours avide de quêtes à résoudre pour en tirer de mirifiques récompenses (un bulbe d’Ebonia, une Armure de plates complète ou une dent de Tigre écarlate…), je retourne donc jouer à Guild Wars , heureux néanmoins d’avoir connu jusqu’à la mort sans gloire un joli petit monde sans contraintes…

RV