Chère Madame France Inter,

Je me dépêche de vous écrire vu que c’est ce soir minuit la limite pour participer au jury du livre Inter. A ce propos Mme Inter, je me demande si vous connaissez bien la France, haha, parce que les bureaux de poste et surtout les levées à minuit, ben c’est pas chez moi. Chez moi c’est 17h15, 10h le samedi, pis c’est tout. Donc je me dépêche de vous écrire avant 16h, parce qu »avec les enfants à aller chercher à l’école, le goûter et tout ça, faut que je parte à la boîte vers 16 h.

Je vous demande donc de bien vouloir considérer, au cas où ma candidature vous paraîtrait médiocre, que j’ai techniquement disposé de plusieurs heures de moins que le quidam chanceux habitant Paris, car à mon avis y’a que là que les levées sont noctambules.

Mais venons-en au fait. Je pense que ma présence enrichirait le jury. En effet, je suis capable de voir des choses que les autres ne voient pas. Ou plus exactement d’entendre des choses que les autres n’entendent pas. Par exemple, ce matin chez vous, chère France, j’ai entendu Mme Alliot-Marie utiliser un néologisme qui, s’il avait été pris dans la bouche de Mme Royal, aurait fait tourner les rotatives de la presse pendant 72 heures. « Bicéphalité », a donc dit MAM, et par deux fois. Mot qui n’existe pas, pas du tout, ni dans le Robert, ni dans les diverses sources que j’ai consultées. On dit « bicéphalisme ». Mais passons. Cette dame maniait tellement goulûment la langue de bois que ça en devenait une performance post-moderne. Bravo l’artiste.

J’ajoute que ma candidature se justifie par ma connaissance intime de l’oeuvre de Mme la Présidente cette année. Oui, Mme Laurens, je connais votre oeuvre artistique sur le bout des doigts. « Africa, j’ai envie de danser comme toi, et d’obéir à ta loi, Africa ! » C’était en 1982, j’étais en 3e, ah, c’était le bon temps, vraiment. Et puis votre carrière a connu des hauts et des bas, malgré des collaborations avec Goldmann, Cabrel, Chedid, Yves Simon, et d’autres. Je lis sur votre site internet que vous serez invitée chez Michel Drucker le 4 mars prochain pour évoquer les années 80, chouette !..

Pardon ? Vous êtes sûrs ? Oh alors là désolé, my mistake… Il s’agit apparemment d’une méprise. La Présidente du jury serait Camille Laurens, et non Rose Laurens… Je me disais bien aussi, nul roman dans la bio de Rose, mais comme dit Pierre Assouline « Wikipedia c’est de la m… » (je précise pour les lecteurs inavertis que ce dernier propos est acidement ironique). Remarquez je suis rassuré, car sur le site de Radio France on apprend que Camille Laurens « aime les mots », ce qui pour une écrivaine est professionnellement plus prometteur qu’aimer le Gouda vieux. Et en plus on pue moins du groin aux séances de dédicaces.

mam.1171980030.JPG

Enfin, bon, je plaide non-coupable. Mme Inter, vous ne vous rendez pas compte à quel point l’audition de vos émissions prête aux confusions. Selon vous et d’autres, M. Bayrou ne serait plus de droite, ni de gauche, bien au contraire, mais battrait au 2e tour à la fois Nico et Ségo.

Donc si je vous suis bien, les gens de gauche voteraient pour lui contre Sarkozy et les gens de droite voteraient pour lui contre Royal ? C’est ce que j’appelle de la sacrée analyse politique. Pendant qu’on y est, annoncez nous qu’en cas de duel Chirac – Le Pen au 2e tour, 82 % des gens éliraient Chirac… Pardon ? Vous êtes sûrs ? Oh alors là désolé, my mistake…

RV

Publicité