Introduction

Ce blog est classé dans la catégorie « tous sujets ». Aussi, TOUS les sujets seront évoqués, que vous le vouliez ou non. Mon sens du devoir tendant vers l’infini, c’est la rubrique jardinage qui éclôt ce jour (ahah, éclôt, quelle finesse…).

Commençons par les bases que vous devrez maîtriser :

A. La graine

graines.1173187194.jpg

La graine est une petite crottouille de forme variée. D’un tempérament grégaire, elle cohabite avec une foule de congénères dans des sachets de papier décorés de mille couleurs (Ouh que c’est beau).

MISE EN GARDE :

-Des fleurs et des plantes sont photographiées sur ces sachets. Ils ne sont que MENSONGES. Quant on ouvre les sachets en question, il n’y a que les petites crottouilles et rien d’autres.

-Des noms terribles sont affichés en haut du sachet (Catananche coerulea, Eschscholtzia californica, Helianthus annuus…) Ce ne sont pas des noms de maladies contagieuses, et chercher un traitement thérapeutique vous ferait perdre du temps, ce qui nuirait à l’aménagement de votre jardin. Ces appellations sont utilisées pour éloigner le commun des mortels d’un savoir ancestral et complexe. C’est, pour une certaine élite (le lobby des jardiniers professionnels est très puissant) le moyen de conserver les crottouilles jalousement, ce qui est contraire aux règles de la générosité, de la transparence et du partage.

B. Le Bulbe

bulbes.1173187155.jpg

Le bulbe est une graine force 12. Il n’est pas spécialement de caractère accommodant, les troupeaux de bulbes sont donc moins concentrés, et certains spécimens vivent seuls, à l’image des grands éléphants mâles d’Afrique. Leurs besoins en air les obligent à se déplacer dans des enveloppes de plastiques transparentes et trouées.

MISE EN GARDE :

Contrairement à la graine, le bulbe à un sens. Il comporte un haut et un bas (et aucune flèche indicative n’aide le néophyte, je vous ai déjà dit tout ce que je pense du puissant lobby des jardiniers professionnels). Examinez le méticuleusement, vous aurez peut-être la chance d’apercevoir, à une de ses extrémités, des cheveux. Ils sont situés EN BAS chez le bulbe (chez l’humain, les cheveux sont EN HAUT, différence frappante).

C. La Terre

Vous ne le savez pas, mais, sous les routes, les pavés, les pâtures et les habitations, il y a de la terre. Prenez un truc qui creuse et tentez de décoller un bout de route, de pavé, de pâture ou d’habitation, vous serez tout de suite fixé. Personne n’en parle jamais, et pourtant c’est là, c’est marron, un peu mou, ça part en morceaux, ça se coince dans les alvéoles des semelles, ça s’infiltre sous les ongles, ça tache les vêtements…Cette belle invention anonyme, c’est de la terre. Inutile de préciser que pour jardiner, la terre est un ingrédient important.

D. Quelques pistes

Vous avez un moment d’inaction ? L’ennui est là, il s’installe, il vous enveloppe tel un fantôme désagréable et repoussant ? Ne désespérez pas et optez pour une occupation en rapport avec ce billet : les mélanges.

1-Mélangez la graine et la terre (patientez….patientez encore…encore…encore un peu…allez regarder un bon film…occupez-vous).

2-Mélangez le bulbe et la terre. Pensez à mes conseils sur le HAUT et le BAS (très important). Allez chez le coiffeur (ça n’a pas de rapport, mais ça occupe, et puis vous avez l’air chiffon aujourd’hui).

3-Mélangez la graine et le bulbe. Un peu de colle blanche, du vernis et de la peinture acrylique, et vous décorerez, avec le mélange obtenu, le cadre d’un miroir ou une boîte à bijoux de manière spectaculaire et originale.

4-Mélangez la terre et la terre. Rien ne se passe. Mystérieux, non ? Allez vous lavez les mains.

Conclusion

Nous n’avons fait que survoler ensemble cette passionnante activité qu’est le jardinage. Avec un peu de courage et d’obstination, vous pourrez, dans un avenir proche, vous familiariser avec les concepts plus pointus que sont la bêche et le râteau (deux mots avec des accents circonflexes… Coïncidence ? Je ne crois pas, non. Mais le monde n’est pas encore prêt pour ces révélations singulières).

C’est donc comme un tremplin, je l’espère, que ce billet agira sur votre quotidien. Je vous encourage fortement à manipuler crottouilles, bulbes et terre. Votre santé mentale ne pourra que s’en améliorer. Et une bonne santé mentale est garante de plein de trucs bien (tous les professionnels le savent).

Ne me remerciez pas.

Kiki

PS : en haut à droite, musique d’accompagnement, le vieux Hong Kong Garden de « Siouxsie and the Banshees »