Ce monde est édieufiant.

On a beau se dire « je ne crois en rien de supranaturel », il faut bien admettre qu’on est encerclé. Pour preuve, Courrier International (au fait, cher Courrier, je sais bien que tu bosses énormément et en plus que tu parcours le monde dans son entier d’où l’adjectif International accolé à ton prénom, mais ça t’embêterait d’arriver dans ma boîte aux lettres le jeudi comme qu’on avait prévu ensemble au départ dans l’abonnement ? parce que t’arrives le vendredi et ça chamboule tout mon emploi du temps, impossible d’aller acheter mes filets de sole au marché enfin bref),

donc preuve 1 :

Crise de foi

Vivez pleinement le carême avec Kentucky Fried Chicken : le géant du fast-food a écrit au pape pour lui demander de bénir son nouveau sandwich au poisson, rapporte le San Francisco Gates. Objectif : “permettre aux catholiques d’observer plus aisément et plus économiquement les fondements de leur foi”, comme l’a expliqué Gregg Dedrick au souverain pontife, auquel il a proposé un Fish Snacker gratuit.

Et j’ajoute la preuve 2 (cet ordre chronologique des nombres est très pratique, je vous la recommande) :

Suppôt de Satan

Non, Procter & Gamble, le roi de la lessive, n’a pas signé un pacte avec le diable. Non, l’ancien logo de la compagnie, un visage barbu en forme de croissant de lune contemplant treize étoiles, n’est pas la marque du démon. Non, P & G ne finance pas des cultes sataniques. La multinationale américaine a gagné son procès contre quatre anciens employés du groupe de distribution Amway. Ces derniers, accusés d’avoir propagé de sulfureuses rumeurs sur Procter & Gamble, ont été condamnés à 19,25 millions de dollars de dommages et intérêts, rapporte Associated Press

Pour aller dans le sens du vent, je vais donc prier Angita pour mon rhume (j’ai mis des liens partout parce que je fais ce que je veux, parce que ça m’amuse et parce que ça peut m’instruire éventuellement et me faire repérer des mots nouveaux pour jouer au Scrabble)

Une statue de Bes près des fenêtres éloignera moustiques, scorpions et anacondas (pas esthétique ?bes.1175256719.jpg

oh, vous êtres rudes, d’autant qu’il est méga-écologique et que la couche d’ozone lui dit vraiment merci)

Brahmâ étant source multiple de création, je vais l’invoquer pour m’inventer de toutes pièces le dîner de ce soir à partir des restes du frigo (fromage râpé, cornichons, gelée de coing).

Je vais parler sérieusement à Chin-hua Niang-niang, Dieu des tambours et des instruments à cordes, parce que c’est plus possible, pourquoi les enfants ne choisissent pas peinture sur soie ou mots croisés comme activités, hein ?

Quant à Tlaloc, dieu de la Pluie et de la Végétation, il va falloir qu’il soit très circonspect.tlaloc.1175253358.jpg

Je ne vais pas m’esquinter à planter des pieds de tomates-cerise si c’est pour récolter comme l’année dernière trois billes verdâtres démoralisantes.

C’est bon, j’ai fait le tour ?

Ah, j’oubliais NyamiNyami, le grand dieu du fleuve Zambèze. Mais, je ne vais pas le prier maintenant. Je n’ai pas l’intention d’aller admirer les chutes Victoria cette semaine. J’ai un tricot en route, et le dieu du Jacquard ne m’est pas favorable.

dieu-du-jaquard.1175257249.jpg

(ci-dessus, une statuette à la Gloire de Jacquardpioupiou, divinité tricotatoire fabuleuse aux pouvoirs insoupçonnés et mystérieux)

Kiki