juin 2007


L’Avenir est radieux, les possibilités futures émerveillantes de merveilles merveilleuses (mon dictionnaire de synonymes a glissé et j’ai la flemme de le ramasser).

Car l’Homme est un Créateur.
Non content d’inventer la biscotte ou le perchoir spécial cacatoès, l’homme invente des mixages, des cocktails avec de l’ADN, des gènes et des chromosomes (sans Martini).

L’Homme, tel le bambin qui conquiert la marche sur ses deux jolis petons, apprend à Créer le Monde, à Trifouiller dans le Vivant, à mettre les mains dans le tiroir que Dieu avait vaguement rempli de créatures variées, prolifiques et remuantes.

De quoi parle-t-elle ? vous demandez-vous.

Son intérêt récent aux possibilités du cerveau aurait-il porté un coup néfaste à son entendement ? (ainsi le papillon de nuit volant trop près de la fallacieuse lumière d’un lampion et s’y brûlant, c’est vrai qu’en ce moment, j’ai des ratés, je range le pain dans la machine à laver et je m’assoie dans les plantes vertes, mais sinon, ça va, merci de vous enquérir de ma petite santé).

Eh bien, je parle de cet article là.

Non, là.

Non ICI ! (j’arrivais pas à mettre le lien, ce que je suis brouillon des fois)

Je l’ai lu et relu avec attention. J’y ai compris la majeure partie des mots. Par exemple, j’ai compris tous les « et », les « le », les « la », même les « l apostrophe » et des mots plus longs comme « aujourd’hui », « folie », et « brevet ». Je peux souligner les verbes en vert et entourer deux ou trois compléments d’objet direct. J’ai remarqué les accords en genre et en nombre. Je ne suis pas une néophyte. C’est donc avec une totale maîtrise du sujet que je m’exprime.

L’avenir radieux et merveilleux (j’avais déjà dis merveilleux ?) s’annonce.

Bientôt des Mutations Magnifiques nous permettrons de Vivre Mieux.

Le Docteur X (qui préfère ne pas être mentionné) travaille sur le concept de

« Chien-nettoyeur« . Si si.

chien.1183208881.JPG

Le Docteur Y (son cousin et voisin de palier, c’est fou les coïncidences) se penche actuellement sur

la « Pieuvre-je-reçois-des-amis« . Bé oui.

pieuvre.1183208966.jpg

Madame Z (Docteur en Trucbidulesupercomplex) prévoit bientôt un prototype fiable de son

« Séche-cheveux-sauvage-la-Nature-au-coeur-de-vos-mèches« .

alligator.1183209084.jpg

Mais, n’allons pas trop vite.

De plus, je dois rester discrète.

Sans rire, je n’ai pas la moindre idée de l’endroit où l’on va (nous au sens large, hein, en tant qu’Humanité ).

Je n’ai pas non plus la moindre idée de l’endroit d’où l’on vient (c’est vrai ça, au fait).

Et on voudrait que je sois cohérente ?

Je fais ce que je peux.
Pour l’instant, je décide (vous, vous faites ce que vous voulez) de modifier mes interjections. Dés que je me surprendrai à apostropher agressivement un quidam : « Espèce de Microbe, va !!!! », je modifierai mes propos en criant : « Une autre Espèce, tiens !!! ».

L’accord avec le titre de ce billet sera parfait. J’aime l’Harmonie.

Kiki

Publicité

Le Grand Tout

Ah oui, d’abord, petit avertissement aux grincheux sarkozystes de tout poil qui passeraient par là : pas la peine de déposer un commentaire outré disant que j’insulte 20 millions d’électeurs, car :

1. Si l’on critique Royal ou la gauche (ou les deux diront les mauvaises langues…) je ne me sens pas pris pour un con, l’inverse doit être vrai aussi non ?

2. Par conséquent, cet amalgame commence à me gonfler grave.

Donc, grincheux sarkozystes, fermez la fenêtre et allez voir ailleurs, merci. Faut cliquer sur la croix blanche sur fond rouge en haut à droite, comme dirait mon ami Cowboy .

Venons-en maintenant au fait.

J’ai réfléchi à la portée profonde des propos entendus sur France Inter ces jours derniers, au cours de diverses émissions, par un trio de personnalités plus ou mois connues : Valérie Pécresse, Ministre de l’Enseignement supérieur, Eric Besson, secrétaire d’Etat à la Prospective (si vous arrivez à lire ça sans rigoler vous êtes balèze…) et Mercedes Erra, publicitaire-directrice générale de Havas.

J’en ai déduit les phrases suivantes. Vous pouvez vous amuser à retrouver leur auteur.

« Vous avez raison d’être de gauche, d’ailleurs moi qui suis de droite après avoir été de gauche durant 20 ans, je vais vous dire, je suis d’accord avec vous. Je peux donc vous intégrer à ma majorité. »

« Vous avez raison de protester contre la réforme que je veux mettre en place, d’ailleurs moi qui suis pour cette réforme, je vais vous dire, je suis d’accord avec vous. Je peux donc intégrer cette réforme avec vous. »

« Vous avez raison d’être un consommateur en colère contre les publicitaires, d’ailleurs moi qui suis publicitaire, je vais vous dire, je suis d’accord avec vous. Je peux donc vous intégrer dans ma stratégie marketing. »

golgoth_euphor.1183118271.jpg

Le Grand Tout. L’Intégration suprême. Un golgoth invincible, de Jaurès à Maurras, de Charlemagne à Napoléon III. La politique totale, abolissant les diversités de lieu, d’espace et de temps. Quel auteur, ce Sarko ! Il réinvente le théâtre classique en nous jouant la pièce jour après jour. La gauche, la droite ? Des accidents de parcours, des héritages encombrants, pas même défiscalisables. La droite décomplexée, c’est ça : une droite qui absorbe la gauche, digère la gauche, recrache la gauche et repousse ses scories sous le tapis.

Heureusement, il reste quelques bons vieux repères, un ou deux vieux restes des clivages droite-gauche ou homme-femme, Patrick Devedjian par exemple, traitant fort élégamment Mme Comparini, restée fidèle à Bayrou, de « Salope ». Quoi ? Pardon ? On me dit que Mme Comparini est de droite ? Ah, c’est donc pour cela qu’elle ne peut pas être intégrée à la majorité présidentielle… Hé oui, n’était-ce pas le même Devedjian qui pérorait récemment que l’ouverture politique irait « jusqu’aux sarkozystes » ?

RV

Moi, j’aime bien les reportages et les billets qui parlent du fonctionnement du cerveau. A ce propos, chez Kiki rososo tralarguilololo (oui, j’ai un mal de chien à mémoriser ce nom) c’est qu’est-c’qui s’raconte (des histoires de neurones).

Mais attention. Ma compréhension de tous ces mécanismes subtils se borne aux choses simples. Par exemple, l’utilisation des mots « nouilles » et « crevettes » m’est parfaitement intelligible (utile dans la vie de tous les jours, surtout le mot nouille) et m’épaule beaucoup dans la compréhension de ces articles.

Prenez la peur (avec des toasts ?).
Elle se situe dans deux régions très précises de nos deux hémisphères de tête, nommées « cacahuètes » (je ne suis pas sûre du terme, mais ça m’arrange, « cacahuète » aussi rentre dans mon large champ lexical).

Fabriquez une molécule chimique qui bloque les accès (neurones, synapses, rocades, escalators, couloirs et vestibules) vers ces cacahuètes et boum : finie la peur.

Utilisez cette molécule pour soigner les traumatisés de la vie et vous serez sanctifiés.

Utilisez cette molécule pour envoyer, joyeux et insouciants, les soldats trancher l’ennemi façon mortadelle et vous serez le Maître du Monde (HA HA HA Ha ha ha ha ha ← rire machiavélique et/ou démoniaque).

Imaginez-vous un monde sans peur ?

Moi, oui.

Ce serait Magnifique et Terrible !

niagara.1182944247.jpg

parachute.1182944219.jpg

tigre.1182944193.jpg

speleologie.1182944233.JPG

fusee.1182944204.jpg

En même temps, et comme l’a dit très justement la soeur du père de la voisine de ma tante à son coiffeur y’a pas deux minutes : « La peur n’évite pas le danger. »

Mais que dire de la peur lorsque le danger est illusoire ?

Inventez une molécule sélective, qui nous libère des peurs inutiles et sans fondements, voilà l’idée. Plus peur de changer de vie, même plus peur de partir vivre à San Luis Potosi ni de dire à Josette que ses repas pourris du dimanche, ben on ira plus, et à Noël pareil. Une molécule qui désinhibe, quoi.

On m’informe que ça existe déjà. Ça s’appelle la Tequila . C’est mexicain. Ils en vendent à San Luis Potosi. Mais, d’abors, faut y’aller…Hou, le vieux cercle vicieux.

Kiki

PS : Ainsi va la semaine a été mis à jour tout à l’heure, tout de suite, là, maintenant, mais kèst’attends vazy Tudju !!.

Le saviez-tu ? (je sais, c’est la 7512ème fois que j’emploie « le saviez-tu », mais ça me fait toujours rire, je suis une femme simple) Oui, le saviez-tu (ah ah) que le Tour de Suisse dure 24 heures (et non pas 9 étapes comme le soutient RV qui vient de le regarder assidûment sur Sport Plus) ?

« La réputation d’exactitude des trains suisses n’est pas surfaite, comme l’a démontré un Anglais de 33 ans. Jonathan Turton a gagné son pari : traverser les 26 cantons helvétiques en vingt-quatre heures. Pour la précision, cet amoureux de la Suisse a fait le tour du pays en 23 heures et 11 minutes à bord de 17 trains différents sans louper une correspondance, malgré un retard de huit minutes à la gare de Thalwil. Parti de Martigny, dans le Valais, à 17 h 51, il est arrivé à Airolo, dans le Tessin, à 17 h 02, rapporte le quotidien 24 Heures. »

train.1182803970.jpg

Evidement, j’ai honteusement piqué cet article dans Courrier International (Letters from all around the world en V.O.).

C’est fou, hein, ces gens qui dépensent leur sous, leur temps, leurs calories en faisant des choses aussi utiles étonnantes incroyables spéciales !

Et, grâce au truchement de l’intermédiaire d’une pensée, j’ai songé au Guiness book des records débiles singuliers.

Par exemple, le plus grand chocolat chaud . Que Michel-Ange aille se rhabiller, c’est autre chose de voir ces 1602 litres de lait chocolaté qu’un simple plafond peint (et sans spots directionnels ni lustres d’aucune sorte).

chocolat-chaud.1182804071.jpg plafond-sixtine.1182804023.jpg

Un autre exemple probant est l’utilisation de son oreille gauche pour tirer 4,5 tonnes . C’est quand même plus spectaculaire que d’inventer le Roquefort ou le trombone.

hoganbootband1.1182804115.jpg

(oui, bon, cette illustration est bizarre, j’ai cherché un truc musclé et je suis tombée sur Hulk Hogan, le catcheur et bon, tout est devenu clair d’un seul coup)

Et le saviez-tu (AH AH) que chaque année, le 9 novembre, c’est la journée du Guiness World Records ? Alors ? Qu’est ce qu’on fait cette année pour fêter ça?

La plus grosse tartine ?

tartine.1182803997.jpg

La plus longue liaison Wifi ?

(là, pas d’illustration, mes pouvoirs paranormaux s’épuisent)

Moi j’étais partie pour la plus grande distance pour le transfert de clé quantique de codage

intrication-proton.1182804224.jpg

mais j’ai une entorse.

Alors, à vos idées.

Kiki

PS: Je n’ai pas évoqué les records de bassesse crasse parce qu’il y a beaucoup de sous-catégories et plusieurs candidats en lice.

Clic.

« Vous n’avez pas besoin d’aller chercher les photos, la matière est généreuse. Vous sortez de chez vous et les photos sont là à vous regarder fixement.«  qu’il a dit, le bonhomme. Facile, qu’il dit. Sauf que c’est pour lui que c’est facile, vu qu’il les voit, lui, les photos.

infinity2006_friedlander_image.1182605346.JPG

friedlander1b.1182605287.jpg

Lee Friedlander n’est plus tout jeune, puisque né en 1934. Il est moins fringant, alors il photographie maintenant au plus près de lui.

lf_1122.1182605402.jpg

autoportrait.1182605299.jpg

Il est américain et fait dans le « paysage social » d’après Wikipédia . Je ne sais pas s’il « capture l’allure de la vie moderne » comme ils disent là-bas, mais il capture, ça c’est certain. Et c’est drôlement sympathique de sa part de nous montrer les photos qu’il voit.

revolving_door.1182605368.jpg

3cm318.1182605387.jpg

lee.1182605328.jpg

friedlandersm.1182605315.jpg

En tout cas, c’est nettement mieux que ce que j’ai pu faire avec mes deux yeux et mon index à Quin plage. Cela se devait d’être constaté.

Ne me remerciez pas de vous épargner mes photos de vacances. Je suis juste humaine dans le fond.

C’est tout naturel.

Kiki

Ben, oui. Ce titre est l’assemblage de mots le plus employé pour trouver ce blog.

Rien que pour la journée d’hier, nous comptabilisons :

2 « amant de ségolène »

1 « segolen amant »

1 « les amants de ségolène »

soit 4 personnes en quête d’informations précises à travers les méandres du net ce 20 juin 2007 (dont une avec l’accent anglais. Cowboy , c’est vous ? une petite révision de vocabulaire s’impose demain de 10h à 12h, n’y manquez pas).

Face à cette demande insistante, grandissante, inquiète et pour le moins pressante (minimum une par jour), la Maison Posuto (sise depuis 2006) se doit de réagir.

OUI. Nous avons des réponses.

MIEUX. Nous avons des réponses en rapport avec les questions.

OUI. Nous avons enquêté et sommes en mesure d’exposer ici, à la lumière de la plus grande clarté, des révélations abracadabrantesques et pour le moins déconcertantes.

VOILà CE QUE NOUS SAVONS (hypoallergénique) DE SéGOLèNE et de ses amants :

Elle est née en 1876 à Leeuvarden, fille d’un marchand de casquettes hollandais et d’une javanaise (j’avoue, j’en ai bavé, pas vous ?). Mariée à 18 ans avec un officier de la marine néerlandaise, elle part vivre en Inde, puis, une fois séparée de son époux se fait écuyère dans un cirque. Elle triomphe en1905, comme danseuse exotique et érotique.

mata_hari1.1182427386.jpg

Triple Carmélite !!!! Nous avons mélangé nos fiches !!!! C’est de la vie de Mata Hari dont il est question plus haut !…

Contrition.

Reprenons.

Célèbre pour sa beauté autant que pour ses moeurs dissolues, elle ne commencera à vivre l’existence tranquille à laquelle elle aspirait qu’après son troisième mariage. Fille naturelle du Cardinal espagnol Rodrigo Borgia, Lucrèce…

lucrece_borgia_mar_06.1182427332.jpg

Mais qu’est-ce que c’est que ce binz ?!?!

Qui range les papiers ici ?!?!?

C’est bon, ne quittez pas, j’ai tout retrouvé :

La Ségolène en question, ben, c’est pas joli-joli. Et là, je vous demande d’éloigner les enfants et les personnes sensibles de l’écran de l’ordinateur familial. Houlala.

J’ai des détails et pas des moindres :

Il s’avère (et je ne plaisante pas) qu’après l’ingestion de plusieurs assiettées de riz blanc, de carottes et de chocolat à tartiner, la Dame en question constipe.

Des témoins affirment qu’à la suite d’une brutale baisse de la température dans la basse couche de l’atmosphère, la Ségo est susceptible de s’enrhumer (je vous avais prévenu, hein).

Dans les milieux bien informés, on laisse entendre qu’elle se laverait les dents le matin.. ET LE SOIR !

Quant à sa vie amoureuse… Ouïlle.

Nous nous devons de constater que Madame Ségolène Duchemin (18, rue des mortiers, Saint-Nicolas les Pouilly, Charente Maritime) ne sait pas se tenir. En particulier avec l’employé de la superette. En même temps, elle est grande, hein, 67 ans aux prochains frimas… elle a peut-être le droit de faire comme ça lui chante.

Mais, il y a DES LIMITES !!! De plus, ses double rideaux écossais sont un camouflet perpétuel à tout amoureux du bon goût (là, personne ne me censurera, certaines choses se doivent d’être dites).

femmeage.1182427641.jpg

(Ci-dessus, la photo de Madame Ségolène Duchemin dont je respecte l’anonymat)

Non, non, vraiment, tout ça n’est pas très politiquement correct.

Etonnez-vous après que les citoyens de ce beau pays de France ne croient plus en rien.

Suis écoeurée, tiens.

Kiki

PS 1: Demain, une réponse à une autre requête d’un blogueur perdu en ces lieux : « la maman des poissons « . Décidément, ce blog s’embourbe dans l’outrance. Pire que Paris M*tch. Honteux.

PS 2: Après-demain, nous nous reprenons, OUI, nous stoppons cette chute abyssale dans les tréfonds de la lie souterraine des thèmes de billets pitoyables. Nous évoquerons des sujets propres, des sujets d’excellence, des sujets de première importance scientifique… le langage des tortues , tiens.


… mais c’est quand même pour nous lire !

Ici, pour Kiki,

Et là , pour RV (mise à jour du mercredi 20/06).

Les auteurs en auto-promo pire que TF1, grave de sa mère !

bien sûr il y a les guerres d’Irlande et des peuplades sans musique.. Oui, je sais bien qu’il y a des choses horribles partout et tout le temps, à peine si on peut lever les yeux sans pleurer mais…

Je ne comprends pas comment fonctionne l’exploiteur. D’après moi, sa case dite « conscience » est manquante, disparue, atrophiée, effacée. Jiminy Cricket aux oubliettes.

Sinon, comment l’exploiteur pourrait-il seulement dormir ou manger sans s’inspirer tout seul un dégoût irrépressible de lui-même ?

Les exploiteurs de corps, ceux pour qui l’Autre n’est que chair à vendre ou citron à presser, je connaissais leur existence. A ce propos, ayons une pensée pour eux, mettons au point un rituel vaudou capable de leur nouer bras et jambes, de changer leur langue en oursin et leurs organes en soude caustique. Avouez que si ça marche… héhé…

Il y a aussi des exploiteurs d’essence. Ils prennent l’essence des Autres (pas le jerrican, ni la benzine, hein, l’essence au sens d’essentiel), la créativité pour la revendre. Après, ils peuvent s’acheter montres à rubis et chevalières obscènes. Leur existence est une faute de goût permanente. Admirons donc la dernière en date, en Australie :

« Leur art se vend à prix d’or mais les Aborigènes restent pauvres :
Tapis dans un entrepôt entouré de barbelés, près d’Alice Springs, dans le centre de l’Australie, des artistes aborigènes s’affairent, accroupis sur de grandes toiles. Debout, un Blanc surveille leur travail. Bienvenue dans l’un des nombreux ateliers de cette région désertique, au cœur de l’Australie, où des hommes d’affaires peu scrupuleux paient une misère des peintures aborigènes qu’ils revendent ensuite à prix d’or aux touristes et collectionneurs des grandes villes. « 

(…)

« Liesl Rockchild cite l’exemple d’un peintre dont l’œuvre a récemment été vendue 15.000 dollars en Italie, et qui n’en a récupéré que 100. »

L’article entier est à lire ici .

L’Art aborigène est unique et fragile.

vaudou21169.1182251982.jpg 1149952360.1182252123.jpg

carol-nampitjinpa-2001.1182252168.jpgbarbaraweir2.1182252367.jpg

Le peuple aborigène n’est pas au sommet de sa forme.

aborigene.1182252635.jpg

Ben, voilà. On leur souhaite quoi aux exploiteurs d’essence, aux pratiquants de la traite du talent ? Déjà, s’ils avaient des clients plus respectueux… Mais qu’est-ce que je dis, grande naïve, va !

J’organise un stage vaudou de 3 jours.

porte-stylo-vaudou.1182252396.jpg

Lundi : fabrication de poupées de cire (poupées de son), une par exploiteur.

Mardi : utilisation d’aiguilles sur les poupées usinées la veille. Chants incantatoires.

Mercredi : bilan de stage.

Des volontaires ?

On me dit dans l’oreillette qu’un seul lundi ne suffira pas, les exploiteurs étant nombreux. Mais-z-alors ? Combien de lundis faudrait-il ?…

Vous êtes sûrs ?

OK. Je vais me recoucher.

Kiki

Bon, je suis peut-être un peu concon (j’en ai vu au moins trois là au deuxième rang qui opinent du chef…) mais y’a des trucs que j’ai pas compris au niveau du gouvernement, du PS et des élections.

 Truc n°1 que j’ai pas compris : le coup des ministres battus qui doivent démissionner. Très bien. Juppé exit, parfait, ce type m’insupporte depuis 1995, et même au Canada il me gâchait le plaisir de regarder la carte du Québec. Mais n’empêche : pourquoi certains ministres ont-ils eu le « droit » de ne pas être candidat, comme Rachida Dati ou Christine Albanel ?

Truc n°2 que j’ai pas compris : mais pourquoi pourquoi pourquoi et même pourquoi, pendant qu’on y est, le couple Hollande-Royal n’a-t-il pas senti, au nom de la légendaire indifférence française pour la vie privée des politiques, que leurs attitudes respectives finiraient par miner leur camp ? Depuis hier soir ça devient grotesque. Abracagrotesque même.

Truc n°3 que j’ai pas compris : pourquoi les Sarkozystes avaient-ils, avant la présidentielle, juré leurs grands dieux que Chirac ne serait jamais inquiété, alors qu’on a entendu avant-hier je ne sais plus quel gugusse de l’actuelle majorité déclarer que l’ancien président n’était plus qu’un « citoyen comme les autres » ? Quoi que si, ça je comprends. Je crois me souvenir que ça s’appelle mentir. Comme un arracheur de dents. Oui, c’est ça. On est gouverné par de mauvais dentistes.

RV

D’abord un tantinet d’auto-promo, l’autre blog a été mis à jour ce dimanche ! Mais revenons au billet :

Vous voulez des précisions ?

Alors, c’est simple, vous prenez toujours tout droit puis, au virage vous tournez à gauche, puis encore à gauche… Non, mais ?!?! Des précisions ?!?! Ici ?!?! Vos aspirations sont vouées à l’échec. Je ne peux JAMAIS donner de précisions (ni sauter à la perche, ni parler finlandais, ni jouer aux échecs sans les yeux).

C’est une histoire de Dieu mésopotamien (ou assimilé)

dieu-mesopotamie.1182087284.jpg

qui grave le destin des hommes sur une tablette d’argile.

argile01.1182087317.jpg

A ses côtés un oiseau au nom complexe (Tanenbaum ?…je ne sais plus)

oiseau-fantastique.1182087341.jpg

qui veut voler la tablette pour assouvir ses besoins personnels. Il y parvient (le bougre). Au sommet d’un pic, il veille sur sa tablette, y gravant l’avenir immédiat des mulots pour que ceux-ci viennent s’égayer au fond de son gosier (miam).

Le héros arrive. Pardon : le Héros arrive (trompettes ).

Il lance des flèches, zoum zoum et rezoum. Mais c’est en vain, car l’oiseau grave le destin des flèches et les transforme en roseaux (ah le finaud). Le Héros s’adresse donc au Vent dont personne ne peut prédire la destinée, oui, mesdames messieurs, le vent est incontrôlable.

Le vent souffle l’oiseau (pschouuuut), la tablette d’argile tombe et se brise. Aïe.

C’est ainsi que, depuis cette aventure, nul Dieu ne peut décider de l’avenir des hommes.

Fin.

Là, c’est la version sage.

Hier, j’ai vu la VeRsiON FoLLe aux Franche-Conteries . Deux artistes, une machine d’olibrius, des pinces et un escabeau. Et c’était drôlement bien, ça s’appelait « Un air entendu « .

Leur compagnie se nomme La compagnie des mots du vent.

Même qu’à la fin, je me demandais pourquoi les artistes ne sont pas aussi bien payés que des ministres ou des députés.

Je me le demande toujours, d’ailleurs.

Kiki

Page suivante »