Ce soir aux Pays Bas, trois candidats « jouent » pour gagner un rein .

rein.1180697057.JPG

Je passe sur l’écoeurement (j’ai du mal, parce que ça glisse, il y a des déplacements dans l’espace terriblement périlleux), et je m’arrête devant le concept de l’émission, subtil mélange de Question Santé, de Tournez Manège et de la Star Ac. Je passe aussi sur l’alibi publicitaire pour le don d’organes (comme s’il n’y avait pas Publicité et Publicité).

La donneuse se nomme Lisa. Comment va-t-elle choisir ? Elle va poser des questions pour se faire une idée, c’est sûr. Et les candidats, que devront-ils montrer ? Séduction, sympathie, double-axel piqué réussi, photogénie, mélodrame, pitié, tour de cartes, modestie, quelle performance sera récompensée ? Parmi les trois candidats, lequel sautera le plus haut (le « Choisis-moi ! Choisis-moi ! » de l’âne dans Shrek) ?

shrek2325353.1180699188.jpg

Un rein va-t-il être donné au mérite ? Comment mérite-t-on un rein ? (parce qu’une paire de claques, je sais, mais un organe…)

Ils sont trois. Trois a avoir le même besoin (pourquoi ces trois-là, d’ailleurs ?). Jusqu’à maintenant, la part de chance de l’Être humain dans sa survie était primordiale (éviter les attentats, les passages piétons du samedi soir, les tigres du bengale, l’amiante invisible, le rat porteur de peste…). Les choses sont peut-être en mutation.

On va choisir les survivants. Comme un casting. Avec des critères. Le tout est de savoir lesquels.

Ça s’appelle la sélection. C’est pour ça que le Dodo a disparu. Une très très mauvaise prestation, personne n’a envoyé de sms pour lui, une voix de fausset, une chorégraphie déplorable, ce Dodo, aucun sens du rythme. Suivant.

dodo.1180695873.jpg

Je gage que les critères sont déjà stockés dans nos têtes, par la grâce des émissions et revues pédagogiques populaires qui nous enseignent, avec tant de philanthropie, comment accéder au Bonheur (travailler plus, éradiquer la cellulite, rester jeune, posséder un écran plasma, s’épiler avec le sourire, donner au Téléthon, fêter Noël en famille, lire le dernier Goncourt, manger 5 fruits ou légumes par jour, laver son linge avec Ariel et boire de l’eau exhilarante).

Mais toi, Coco, tu t’es vu ? T’es pas porteur, non mais vraiment pas ! Ils ont voté pour l’autre à 80 %, alors ta greffe, vieux, sorry mais tu peux te brosser avec et t’en faire un joli pendentif. Suivant.

C’est beau, hein, une société du Choix.

Les oubliés médiatiques, les exclus, les déjà dans le caniveau s’y enfonceront plus profondément. Parce qu’ils ne seront jamais choisis, ils survivront encore plus difficilement, s’ils survivent.

03caniveau.1180696788.jpg

Nous vivons une époque merveilleuse. En plus, elle passe à la télé. Y’a qu’à regarder. That’s entertainment…

Help ?

bandwagon1a.1180699653.jpg

Kiki

Publicité