J’ai toujours adoré les cartes. Petit, dans ma chambre la nuit, je me relevais pour feuilleter l’atlas de poche qu’on avait eu la bonne idée de m’offrir entre deux séries de Lego, et j’apprenais par cœur la liste des capitales. Mes préférées étaient en Afrique. Gaberones, Monrovia, Kigali, Maputo, N’Jamena, Windhoeck, avouez que rien qu’aux consonances, on voyage

Je voudrais bien, aujourd’hui, vous faire partager une découverte artistique, celle de peintres guinéens que nous ont fait découvrir, en passant comme un charme chez nous, les amis référencés ici .

Le site est difficile à trouver, l’adresse est complexe et les liens répondent chaotiquement. Peu importe, persévérez et vous serez peut-être comme moi, ébahi devant tant de beauté calme, ou étrange, ou provocante, ou triste, ou joyeuse, ou bien, ou bien, ou bien… Je suis une vielle noix incorrigible, l’art peut servir à tout, mais enfin s’il ne me fait pas d’abord du bien par sa beauté, je n’aime pas.

Alors, ouvrez l’Oeilloeil.1180859771.jpg d’Issiaga Bah, qui vous convie à une exploration du Tempsle-temps.1180859661.jpg , et vous joue son air l’air de rien, sur Le plus vieux balafon du mondebalafon.1180859624.jpg .

Au débarcadèredebarcadere.1180859646.jpg , retrouvez Blaise Pascal Guilao, ou, en fin de journée, Après la pluieapres-la-pluie.1180859584.jpg , vous verrez arriver Trois voyageursles-3-voyageurs.1180859698.jpg . Pour aller à La mare sacréemare-sacree.1180859791.jpg , il faudra sans doute quelque autorisation.

Blaise Pascal n’a pas que son prénom comme jolie surprise : il a un frère jumeau, Guy Pascal (remarquez, on aurait pu dire l’inverse). Et Guy, lui, il aime aller au Marché de broussemarche-brousse-1.1180860534.jpg . Ce qui ne l’empêche pas de souhaiter La concorde entre l’Afrique et le mondeconcorde-monde-afrique.1180859635.jpg , puis de revenir au Marché de broussemarche-brousse-2.1180860704.jpg .

Si après ça vous n’êtes pas Amoureux de la forêtles-amoureux-de-la-foret.1180859726.JPG

 

Tous ces tableaux ont été capturés sur ce site , avec la très gentille autorisation de l’auteur des photos (Guy, est-ce que j’ai le droit de dire que c’est vous ?.. Merci encore !).

RV