Désirant renouer avec une catégorie visuelle que j’affectionne, la carte, je suis allé renifler quelques statistiques sur le site de l’INSEE. Le graphique ci-dessous m’a donné l’envie de le cartographier. Je précise que les « p » signifient « données provisoires » (??) et les « e » = « estimation ».

protection-sociale-ue.1185981741.jpg
Quant à la moyenne européenne, elle est de 28 % du PIB. Les deux plus récents pays de l’UE, la Bulgarie et la Roumanie, ne sont pas intégrés. Chypre est également absente des données.

On remarque immédiatement la bonne place de la France, ainsi que celle des pays du Nord, traditionnellement protecteurs.

Les pays les moins protecteurs sont les Baltes, mais aussi un pays dont on loue le miracle économique récent, l’Irlande. Le libéralisme assez débridé qui y est pratiqué ne génère pas une protection sociale exagérée… Autre pays réputé très libéral, mais qui dépense beaucoup pour la protection sociale : le Royaume-Uni, et c’est pour moi une surprise.

J’en ai tiré la carte suivante :

ue-protection-sociale.1185981769.JPG

Les pays hautement protecteurs se répartissent sur un double axe en forme de T renversé et penché vers la droite : Royaume-Uni-Grèce d’Ouest en Est, France-Finlande du Sud au Nord. Les pays « radins » en matière de protection sociale se retrouvent en périphérie, du côté Atlantique, vers l’Est.

Une limite évidente cependant : on parle ici de pourcentages de dépenses, pas d’efficacité. Ainsi, par exemple, rien ne prouve que le Luxembourg, qui ne dépense « que » 23 % de son PIB en protection sociale, ne fournisse pas des services sociaux de qualité.

Enfin, ces chiffres sont de 2003. Depuis, les situations ont sans doute évolué. par exemple, l’Espagne est passée à gauche : cela a pu (peut-être) relever le niveau des dépenses sociales…

Quoi qu’il en soit, merci de votre attention. Le reste des remarques est à vous !

RV