J’ai ouï dire que le sérieux ne serait pas ma qualité première.

Je trouve cette appréciation de ma personne fort peu cordiale.

Le sérieux est essentiel pour moi. C’est ma nature profonde. Comme l’eau est le sel de la Terre. Comme le tronc est le mât de l’arbre qui habite le port qu’est la forêt. Comme le maïs nourrit la poule. Oui, le sérieux est ma nourriture. Cot cot.

poule.1186840395.jpg

Et je le prouve. Compatriotes, les nouvelles sont mauvaises, je ne vous le cacherai pas.

Pas plus tard que mardi dernier, vous étiez-là, à papoter de tout de rien, pendant qu’un crocodile tombait du 12ème étage d’une ville de la Volga. J’exagère ? Même pas.

chute-de-croco.1186840590.jpg

Et mercredi : du côté de l’autre côté de l’Océan, alors que Pierre Chantelois travaillintelligeait (verbe neuf qui signifie travailler intelligemment) sur son blog, et pendant que Cowboy rêvait encore à sa rencontre impromptorignal (adjectif à utiliser lorsqu’on rencontre un orignal de manière impromptue), un canadien mangeait ses chaussettes.

gateau.1186840908.jpg

J’ai oublié de mentionner que le lundi, en Estonie, tout est permis. Non, c’est un mauvais proverbe, surtout quand on n’y voit rien derrière son volant.

lunettes-noires.1186840957.JPG

Quoi ?!

Vous doutez encore de mon sérieux ?

Vous éloinbouchonnez, là ! (verbe du premier groupe, à prendre au sens de pousser le bouchon un peu loin)

Si c’est comme ça, je boude. Et je ne vous dirai rien de la princesse de Norvège qui Madame-Irmaïse (verbe qui stigmatise un individu se prenant pour la célèbre voyante Madame Irma).

voyante-posters.1186841017.jpg

(Ici, illustration qui montre Madame Maïna en train de voir Madame Irma de sa fenêtre…).

En tout cas, je vous le dis, visiteurs, le monde va mal, c’est à se marcher sur la tête avec les mains (ce qui est fort complexe d’après mes calculs).

Heureusement, je reste fidèle au poste, vigilante aux nouvelles sérieuses qui nous entourent, vigisériante en quelque sorte. Je vous en communiquerai d’autres ultérieurement, dés que j’aurai ôté ce castor suédois grincheux de mon clavier.

castor.1186841097.jpg

Et comme on dit à la fin de tous les épisodes de Belphégor, à suivre

Kiki