Billet rédigé par Kiki

Pour commencer, quelques proverbes :

Un requin vaut mieux que deux, tu l’auras.

Requin qui s’en dédie.

C’est en se requinquant qu’on devient requin-qué.

troupe-requin.1187713788.jpg

Pourquoi ce sujet, vous demandez-vous ? (à ce propos, arrêtez de vous demander des trucs entre vous, c’est très perturbant et je perds le fil de mes idées)

Eh bien, à cause que je fais ce que je veux. Tiens, si d’un seul coup, je bifurquais vers l’abbé Miot de Foug (Meurthe et Moselle), auteur d’une célèbre légende sur la mirabelle, personne n’aurait son mot à dire. Rien ne m’en empêche (à part une conscience professionnelle d’une probité étincelante).

abbedeschamps.1187712847.jpg

(…error…error… ci-dessus une photo de l’Abbé Deschamps en lieu et place le celle de l’Abbé Miot de Foug …error…error…)

La chasse sportive. Là, posons-nous un instant dans un recueillement songeur devant ces deux mots l’un accolé à l’autre et détestables autant l’un que l’autre : « Chasse » et « Sportive ». Ah. Est-il nécesaire que j’amplifie le fil mes pensées ? Ma technologie actuelle me porte à croire que mon jugement sur « chasse » et sur « sportive » vous est connu, à travers les ondes il se déplace, s’extrait de mon cerveau pour vous apparaître dans toute sa nudité crue. Non ? Bon, alors, j’amplifie : « Chasse sportive » = beurk.

Donc, je reprends mon cheminement, ce billet se dirigeant tout droit vers la chasse sportive du requin peau bleue.

peau-bleue.1187713770.jpg

Vous remarquerez dans cet article les déclarations des pêcheurs de loisir : « Ce n’est pas nous qui mettons la mer en péril ».

Comment ? Ce n’est pas vous ? Oh bé alors, excusez-nous, allez-y, mazoutez ce qui reste, et encore pardon de vous avoir dérangé.

Ensuite ici, un article très bien torché sur comment les Dents de la Mer finissent en soupe (alors que la soupe froide de courgette, c’est très bon, et que les courgettes ne sont pas encore en voix d’extinction).

courgette_.1187713897.jpg

Ci-dessus, séquence émotion : un couple de courgettes sauvages en pleine parade nuptiale. C’est très beau. Snif.

attroupement-requins.1187713753.jpg

Photos de requins de chez Linternaute où j’ai trouvé ce proverbe québecois « la fourchette tue plus de monde que l’épée« . Tabernacle !

Puis, pour finir, quelques citations :

« L’oeil du requin était dans la tombe et regardait la mer. Caïn ne mouftait pas ».
Victor Hugo dans « La Conscience » (extrait de la Légende des squales)

« Vive le poisson cartilagineux libre ! »
Charles de Gaulle

« L’homme est ce requin qu’il n’est pas et n’est pas ce requin qu’il est ».
Sartre dans « l’Etre, le requin et le Néant » (coïncidence ? Chantal Serrière parle aussi de Sartre. C’est cosmique.)

Kiki

P-S : maintenant on affiche l’auteur du billet en haut d’icelui (et en couleurs !), parce que des fois, y’en a des confondent RV et Kiki, ils sont même près à les touiller, RKi et kiV, et l’ordre et le rangement sont les deux mamelles de ce blog.