par Kiki

j’ai testé Egalité.net.

Pourquoi ? Parce que j’étais curieuse, après avoir lu ça .

En plus, parce que la Science c’est bien.

Hé oui, sans la Science, on casserait les noix avec une massue (et on n’aurait pas inventé les bandages pour les doigts).

Débusquer les clichés, c’est bien aussi, je trouve (c’est mieux que démuscler les pichets, par exemple).

C’est ce qui est en marche chez Egalité.net : Observatoire des discriminations, Test.

Je vous le conseille fortement, parce que c’est moultement instructif sur son propre fonctionnement.

Un exemple probant au débotté, fruit du hasard mais non dénué d’intérêt, et qui m’est cher (ce serait trop long de vous expliquer pourquoi) : MOI.

J’ai fait le test « mesurez vos préjugées vis-à-vis des femmes« , je me suis dit que j’aurais plein de points d’avance (étant moi-même une femme) et que j’allais faire péter le score (étant moi-même attentive à ne pas me discriminer dans la vie de tous les jours). Eh ben, pas si simple.

Le principe est d’associer dans un premier temps des prénoms féminins avec des mots du vocabulaire du monde du travail, et des prénoms masculins avec le lexique familial.

Si on commet des erreurs (comme associer Germaine et mioche ou Maurice et bureau), une croix rouge apparait.

Dans la deuxième partie du test, on inverse (homme/travail, femme/maison). Même principe pour les erreurs.

Mais ce ne sont pas les erreurs qui comptent, c’est le temps de réaction. Nos neurones sont-ils plus prompts à relier Maman à Cuisine et Papa à Bricolage ou l’inverse ?

A la fin du test, les temps de réaction avant chaque réponse sont comparés. Intéressant, is’not it ?

Bon, j’ai réussi. Yes. Mon ego est intact. J’ai réagi plus vite pour associer femme et travail qu’homme et travail (pendant certaines phases délicates, j’ai même été commentée en direct par Nelson Monfort)

J’ai réussi bon, SAUF QUE : c’était très très dur.

J’ai dû être très très très attentive pour ne pas plonger gracieusement dans le poncif Sandrine-boustifaille-marmots-vaisselle et René-bureau-clés-de-la-bagnole-bière-devant-la-tété.

Il y a d’autres tests sur le site. Ils méritent d’être faits eux aussi.

Je me demande ce que ça donnerait, le « mesurez vos préjugés vis-à-vis de noirs » ou « vis-à-vis des maghrébins » pour certains, suivez mon regard

J’apprends que le temps de réaction d’un Sumo au test « préjugés vis à vis des femmes » est peu banal, et je me demandais pourquoi… je ne me pose plus la question.

sumo.1190374144.jpg

Kiki