par Kiki

J’habite seule avec maman,

dans un très vieil appartement,

du côté de l’Est…Teuh…

(Comment ? Ne sont-ce point les paroles originales de cette chanson ?… Vous m’éberluâtes !)

Donc, je récapitule, pour ceux qui viennent de s’asseoir (un peu de silence, je vous prie), l’Est se trouve :

est-est.1194295855.jpg

-à droite de la carte de la France quand on la regarde

-à gauche si on s’allonge dessus (une position à adopter uniquement les nuits de pleine lune sans omettre de jeter du gros sel par dessus son épaule en psalmodiant Youharzeuouane forrrmi forrrmi forrrmi forrmidableu à sept reprises si l’on veut obtenir des tomates cerises plus charnues l’année suivante, hé oui, vous m’avez reconnue, je fais aussi quelques chroniques jardinières les samedis et dimanches matins sur France Inter sous le pseudonyme d’Alain Baratin …euh, Baraton)

A ceux qui disent à l’Est, rien de nouveau, je rétorque abruptement : and my bottom is du chicken or what !?!

Parce que si Au Nord, y’avait les corons,

au Sud, y’avait Montfaucon,

à l’Ouest, y’avait des grosses vagues (rime riche),

à l’Est, il y avait Colmar.

Colmar :

En 823, Louis le Pieux……gpk…….Munster….tsssdcr…….Saint Empire Romain germanique….kkkkktrtrtr…….Westphalie…….dldljtgfffffft…… Haute-Alsace. (veuillez nous excuser, des problèmes techniques altèrent la qualité du son à cette heure de la journée)

Colmar, donc.

A la tête de cette ville, un homme de l’Est, un homme valeureux, et qui a du caractère (comme le Munster ?), et qui rechigne à prêter ou louer les salles municipales à toute initiative de gauche, y compris à une exposition ayant pour thème le Front Populaire (berk ! brrr ! pouah !), et qui s’exprime, et qui ne mâche pas ses mots, nondoudiou, et qui va jusqu’à déclarer en octobre 1996 au cours d’un conseil municipal que « C’est quand même Franco qui a installé après coup, la démocratie en Espagne« .

Sous vos applaudissements,

mesdames, messieurs, Gilbert Meyer !!!!!

meyer.1194302442.jpg

(attention à l’humanisme qui dégouline de cet homme, vous pourriez marcher dedans, glisser et vous blesser en tombant, écartez-vous).

Pourquoi donc Colmar, vous dites-vous, en cette belle et bonne journée novembrale (comment ça, ça existe pas comme adjectif !?!).

Parce que Colmar, me risquerai-je à répondre, ça passe AUX INFOS :

« Elle a été blessée à la tête par des CRS lors d’une manifestation contre la réforme de la carte judiciaire à Colmar (Haut-Rhin).

Des avocats s’étaient rassemblés devant la cour d’appel de Colmar à l’occasion d’une visite de Rachida Dati pour y détailler ses projets de réforme de la carte judiciaire en Alsace et Franche-Comté.

Selon des témoins, Amélie Beaumont tentait de franchir un barrage de CRS quand elle a été attrapée par quatre fonctionnaires qui lui ont asséné des coups de matraque et l’ont traînée par terre. L’avocate, saignant de la tête, a également été victime de gaz lacrymogène et a été évacuée par les pompiers. »

Ci-dessous, une photo assez révélatrice d’Amélie Beaumont. Pas étonnant que les CRS aient voulu sauver leurs peaux.

garou.1194296424.jpg

What ?!? ( on me dit sur le prompteur qu’au niveau de l’illustration, y’a gourance. Non pas Garance, c’est vraiment n’importe quoi ce billet, je suis à deux doigts de porter plainte)

My mistake.

Voilà voilà voilà. Une bien belle journée, dites donc.

Sinon, le vendredi 9 novembre, Madame Dati se rend dans les cours d’appel (les feuilles mortes se ramassent en appel, tu vois, je n’ai pas oublié, oups, excusez-nous, c’est les grandes ondes et les petites ondes qui se touillent) dans les cours d’appel de Rennes et DANGER. Non, d’Angers (c’est fou la phonétique !).

Bien amicalement.

Kiki

PS 1 : j’ai complètement oublié de placer une plaisanterie de force 2, sur Meyer qui n’est pas le meilleur, ah ah ah. (oui, bon, force 0,5 alors ?)

PS 2 : il y a tant de liens dans ce billet que c’est carrément du plagiat de Bloguer ou ne pas Bloguer d’Oliviersc, je n’ai aucune personnalité.

PS 3 : Le dernier billet des jalons du temps est intitulé Bloguer or not Bloguer , tout se recoupe, c’est quand même dingue cette logique palpable tout autour de nous, pas de hasard…