Par RV

Aujourd’hui j’ai décidé d’être un peu démago avec la population dans son ensemble. La preuve, je regarde la France dans les yeux et je lui dis :

HÉ OH LES GENS, VOUS FAITES CHIER BORDEL !!!

Ouais. Parfaitement. Savez pas ce que vous voulez.

Au début je vous trouvais des excuses. Genre « les questions sont fermées », ou encore « les questions sont orientées », ou alors « Y zont pas le temps de réfléchir, le sondage enchaîne les questions comme la chaîne de production dans Les Temps Modernes de Chaplin ».

Mais bon faut pas charrier non plus. Là vous me poussez mémé dans l’eau du bain, comme dirait Johnny.

J’en viens au fait de mon courroux, et je me rends compte que je pourrais tout autant écrire au faîte de mon courroux (y’a pas à dire la langue française c’est la classe) : pourquoi les sondages de Libération révèlent-ils à la fois que vous jugez très sévèrement la politique économique de Berlusco… de Sarkozy, pardon, et qu’en même temps vous condamnez les grèves ?

bonhomme-ni-noui-ni-non.1194974068.gif

« Un égoïste c’est quelqu’un qui ne pense pas à moi ». C’est ça votre nouvelle doctrine ? Beurk.

Alors en attendant de retrouver vos inénarrables « Nous sommes pris en otages » demain matin sur cette chère radio France (sous toutes ses déclinaisons…), je vous souhaite le bonsoir et vous supplie de mettre un tout petit peu plus de cohérence dans vos propos et vos pensées, et vice-versa, car au train où vont les choses (si j’ose dire, yeak yeak), personne n’en mettra pour vous !!

RV

Publicité