par Kiki

Ils se sont infiltrés, comme Fantômette (mais sans la trottinette), à l’intérieur du Panthéon.

Ils se sont installés dans l’illégalité la plus noire et la sombreur de la nuit (ou dans l’illicite le plus obscur et l’opaque nocturnation).

Qui ça ?

Les membres de Untergunther.

unter-gunther.1196022501.jpg

Où ça ?

Au Panthéon .

Et là, que croyez-vous qu’ils ont fait ?

Leurs options étaient pourtant multiples : tagages et dégradations, jeux du morpion, batailles navales, confection de salade de fruits, tests crash d’avions en papier, chants corses, fléchettes, mimes, concours d’odeurs de chaussettes, sauts à l’élastique (sans l’élastique, ce qui est beaucoup plus incertain) et raclettes, enfin, toutes ces choses qui font un dimanche illégal en catimini vraiment réussi…

Ils sont allés plus loin : ils ont réparé l’Horloge du Panthéon.

(je suis franchement satisfaite de ne pas appartenir à ce groupe, car réparer une horloge est pour moi une activité trop festive, comme brosser les dents d’un doberman ou caraméliser un triton, j’en sors toujours tellement réjouie que j’ai du mal ensuite à reprendre pied dans la vie réelle et après je déprime tellement trop fort que je pleure même en dormant et ça fait de la peine à tous mes proches et même aux gens dans la rue et toute la famille est sous tranquillisants et le quartier est carrément maussade, c’est pour ça que je ne répare JAMAIS les horloges…

…en même temps, je trouve ça extrêmement admirable comme idée, réparer une Horloge Historique de force, surtout si personne d’autre ne le fait, personne de légal je veux dire, ça se colore d’une connotation Arsène Lupin pas désagréable, et du coup, je me demande, et si ce groupe intervenait dans d’autres domaines hein ? S’il rentrait, de nuit, par effraction, réparer le contrat de travail ? la carte judiciaire ? le pouvoir d’achat ? la confiance en la politique ? la croissance ? la Gauche ? oui bon, j’en demande beaucoup, ce ne sont pas des surhommes non plus, ils risquent fort d’y laisser leurs santés (tiens, la santé, j’avais oublié), tout ça est bien plus dangereux que la raclette, la bataille navale ou le saut sans élastique, mais bon, j’ai bien le droit de rêver quand même, en plus, je ne sais pas si vous avez remarqué mais j’en profite pour concourir pour la plus longue parenthèse dans un billet et j’ai de fortes chances de l’emporter car je suis la seule à participer à ce défi que j’ai crée moi-même rien qu’avec mon clavier, ce qui est une marque d’autonomie peu commune et facilement divertissante, enfin, je m’amuse d’un rien et pour pas un rond, c’est simple, à Noël on m’offre une carte postale de La Baule et je suis satisfaite, d’où l’avantage de m’avoir dans ses relations, et ce n’est là qu’une petite facette de mes multiples qualités, je peux vous chanter L’Aigle Noir -avec les gestes tellement bien imités qu’on lève la tête pour suivre le vol du rapace- et vous concocter à la suite une saucisse de Morteau aux pommes en 27 minutes chrono, évidement, ça ne sert à rien d’un point de vue politique, mais d’un point de vue convivial, hein, ça peut vous sauver un repas de famille, pensez-y pour les Fêtes, tiens, je vous illustre ça sur le pouce :

aiglenoir.1196024141.jpg

Hein ? Inattendu ? Ben oui, même moi je ne l’ai pas vu venir, et pourtant je suis aux premières loges comme qui dirait, bon, c’est pas le tout, je dois aller vérifier mon cadran solaire, s’il est sur Off, il ne sonnera jamais demain, et demain, c’est lundi quand même)

Kiki