Par RV

Vous m’excuserez à l’avance pour le faible développement de ce billet, je suis un peu fatigué ce soir.

Néanmoins je pensais à deux trois trucs que j’avais envie de vous faire partager.

D’abord, il semble que l’impunité de Sarkozy soit bel et bien terminée. A partir de maintenant, il risque de rencontrer des difficultés. Il serait donc un peu temps que la gauche se bouge le fion pour proposer quelques projets.

Je n’ai pas la prétention d’en avoir mais j’ai quelques questions.

Par exemple, le pouvoir d’achat : il se profile sur ce thème un cuisant échec pour Sarkozy. Question : la gauche ne peut-elle pas trouver un économiste ou un statisticien, enfin quelqu’un qui pourrait chiffrer une éventuelle augmentation des salaires ? Mettons, + 10 % sur tous les salaires en dessous de 1500 €, ça coûterait combien ? Et ça rapporterait combien en impôts, redistribution dans le circuit économique par la consommation, bien-être des familles, réussite scolaire facilitée, dignité, et j’en passe ? On nous dit et répète « Il est évident qu’on ne peut pas décréter l’augmentation des salaires », ce à quoi, à l’instar de Patouch la Mouche, je rétorque « Ah ben pourquoi ? ».

patouch-la-mouche.1199994662.jpg

Couverture d’un livre pour la jeunesse édité par Gallimard. Existe aussi en dessin animé sur la chaîne Playhouse Disney. Sisi, je vous jure. Hé, je me documente à fond, qu’est-ce que vous croyez…

Autre exemple, le respect de la Constitution. Joffrin l’a rappelé sur le site de Libération, lorsque Sarkozy lui envoie « Vous pensez que je ne me conforme pas à la Constitution », pas un pour lui répondre : « Non, vous ne vous y conformez pas puisque ladite constitution stipule que c’est le « Gouvernement qui détermine et conduit la politique de la Nation ». Faudrait-il repenser le rôle du Conseil Constitutionnel, habilité à vérifier la constitutionalité des actes et des lois, et pendant qu’on y est ne devrait-on pas en changer le mode de désignation pour en asseoir l’impartialité ?

L’immigration, enfin. Il y a quelques minutes, l’actualité m’a conforté dans cette opinion : la commission Attali arrive à la conclusion qu’il faut relancer l’immigration pour relancer la croissance. Il faut creuser cette piste aussi, pour en apprécier les apports humains, démographiques et économiques.

Opposer un projet de société concret et dynamique face aux incartades improvisées de la « politique de civilisation« , dernier gadget creux lancé par Sarkozy* qui ne va peut-être plus tarder à payer le prix de son mépris narcissique : je trouve que c’est une perspective qui nous sortirait de la morosité. Ah ben pour une fois que je lâche un truc optimiste, hein, vous allez pas me le reprocher ! Si ?..

RV

*Au mépris total d’Edgar Morin, auteur du concept, que j’imagine bien plus riche sous sa plume.