Par RV

Il y a quelques minutes, sur France Culture, Marc Kravetz consacrait sa chronique au cas d’une domestique indonésienne exécutée récemment en Arabie Saoudite. Tête tranchée au sabre, probablement, selon la Charia qui tient lieu de code civil dans ce pays. Elle était accusée d’avoir étranglé sa patronne dans son sommeil et de l’avoir détroussée de ses bijoux.

Marc Kravetz précise qu’après de nombreuses recherches, il n’a trouvé sur la Toile qu’une mention de ce cas (en dehors de la dépêche d’agence), venue d’un blogueur indonésien qui « suppliait » l’Arabie Saoudite d’épargner la vie de cette femme.

On ne sait rien d’autre. Ni si elle a été défendue par un avocat, ni si l’enquête a interrogé des témoins contradictoires, et de très fortes présomptions de procès expéditif pèsent sur ce cas.

Ce qu’on sait en revanche, c’est qu’environ 2 millions de domestiques, pour la plupart musulmans originaires d’Asie du Sud-Est, sont victimes selon le quotidien Arab News de traitement « particulièrement inhumains en Arabie Saoudite », et le journal de Riyad de citer la torture et l’esclavagisme comme lot commun de ces damnés de la terre. Voilà pour les informations fournies par Marc Kravetz.

dessin-de-stephff.1200300840.jpg

Dessin de Stephff, mai 2006 © courrierinternational.com

Ce qu’on sait également, c’est que le Président français est actuellement dans la région.

A l’instar de la question posée il y a quelques temps à Kadhafi, on pourrait lui demander « Avez-vous évoqué les droits de l’homme avec votre homologue saoudien » ? Ou, soyons encore plus imaginatif, mettons que je sois journaliste et que j’ai l’occasion, lors d’une conférence de presse de M. Sarkozy, de lui poser une question (toute ressemblance avec des événements réels récents n’est que fantasmagorie de mon esprit mesquin, n’est-ce pas…) :

« RV Posuto, co éditorialiste au du Blog de Posuto, M. le Président, ne pensez-vous pas, conformément à vos engagements de campagne d’assister au nom de la France toutes les victimes de la terre, que votre voyage en Arabie Saoudite aurait dû être l’occasion d’une réaffirmation de l’exigence du respect des droits humains plutôt que celle d’y jouer le rôle d’un Super-Représentant de commerce pour les multinationales de l’énergie et des communications ? »

Réponse putative de l’intéressé :

« M’sieur Posuto, non mais, hein, c’est d’abord M’sieu Posuto, hein, vous êtes intelligent, hein, alors, ça va pas, faut réfléchir avant de dire des bêtises, hein, allons, M’sieu Posuto. Bon, vous dites que vous êtes de gauche, hein, eh bien, vous êtes contre l’emploi ? Vous êtes pour que les usines ferment ? C’est ça la gauche d’aujourd’hui ? Vous vous rappelez M’sieu Posuto que les ouvriers, eh ben oui, j’vais vous dire quelque chose M’sieu Posuto, les ouvriers y sont dans les usines. Et c’est à eux que je pense voyez-vous, quand je vais en Chine, ou en Arabie Saoudite, ou en Libye, ou en Russie, pour aider nos chefs d’entreprises à vendre des contrats. Et c’est ça qui fait vivre la France M’sieu Posuto, hein, c’est pas vos p’tites accusations d’intellectuel, allons M’sieu Posuto, faut réfléchir… »

Je vous épargne les réactions des autres journalistes, vous vous en doutez, vous les avez déjà entendues. Chacun son sabre et ses têtes qui volent…

RV