par Kiki

Il tombe dans les sondages et il cause pas digne.

(mais qui est ce « il » dont je parle, hum ? se pourra-t-il que ce serâsse là une énigme du lundi, imitation pâle et pathétique de celles du samedi qui fleurissent, justement le samedi (coïncidence ?) sur le blog de Chantal Serrière ? eh bien non, cela ne se pourrâsse pas, car, voyez vous, je vous connais, vous êtes très prompts à réciter la liste des éléments chimiques par température de fusion, vos connaissances sont sans limites (un peu comme moi), et donc je ne me hasarderai pas à seulement murmurer la question de qui est ce « il » dont je parle)*

Il a encore frappé.

Il part du principe que quand la mayonnaise fait la tronche, il faut l’émulsionner à fond les manettes, quitte à en asperger les murs et les pieds des voisins. C’est la technique du grand Schplaoufffvvvoum !!!

C’est festif et joyeux, mais ça ne marche que les jours de pleine lune et uniquement après avoir lancé du sel par dessus son épaule droite en psalmodiant sur un pied « Divide et impera  » 7 fois de suite et en tournant le regard uniquement en direction du tombeau de Napoléon.

Donc, tel la créature du Lac Noir (le retour), il frappe encore et encore.

lacnoir.1203954836.jpg

La bouse des vaches du salon de l’agriculture n’a même pas tiédi qu’il envoie des télégrammes à la volée.

À qui me dites-vous ? car vous alignez trois idées, vous. Vous vous dites, si c’était moi, je la jouerais menu menu, finaude finaude, prudente prudente et je regarderais deux fois ce que je fais pour être sûr de ne pas déclencher un incident diplomatique inopiné avec un pays équipé de missiles nucléaires à longue portée (gare au retour de force du Schplaoufffvvvoum festif et joyeux qui vous ampute de deux orteils en une seule fois).

C’est donc avec une prudence bien mesurée et en toute connaissance de cause, après mûre réflexion, après avoir pesé précisément le pour, le contre et son inverse, en tenant compte du haro médiatique qui le guette à chaque râclement de gorge ou chaque pov’con vaguement maugréé, c’est donc dis-je DIGNEMENT, et avec toute la prestance que lui confère la fonction suprême de Chef de l’Etat Français respectueux de la Constitution (article 1er : La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale.) qu’il (lui) a envoyé un télégramme de félicitation à quatre diacres catholiques traditionalistes .

Ce qui est bien, c’est que je n’ai pas à le faire (les féliciter les diacres) puisque le représentant de l’Etat Français, qui représente tous les français (article 3 de la Constitution : La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum) le fait pour moi, en mon nom et grâce à son élection par le peuple dont je fais partie.

Franchement, ça m’arrange.

Parce que moi je leur aurais demandé des trucs bêtes, comme ce qu’ils pensaient de l’émancipation des femmes, du droit à l’avortement, de l’utilisation des préservatifs, entre autres. Et dans un télégramme, c’est pas pratique de poser des questions complexes.

Droit des femmes – stop – pour ? – stop – ou bien ? – stop –

Alors, je suis bien soulagée, oh oui.

Schplaoufffvvvoum !!!

Kiki

*Soyez vigilants : une grande parenthèse peut en cacher deux petites.

PS : ne ratez pas ce lien débusqué par Ardalia, merci à elle !