par Kiki

D’abord il y a « le pied », pour dire que c’est bien, ha, c’est bien, c’est le pied. Bon.

vincimain.1207515200.jpg Non, ça, c’est la main. Concentrez-vous, palsambleu.

botticellipied.1207515278.jpg Voilà. C’est un pied. (si vous trouvez de quel peintre vous gagnez un autocollant de la maison Scholl)

Ensuite, il y a le pied à coulisse, comme le trombone mais différent, plus pour l’ouvrier qui veut travailler (plus) et moins pour le musicien qui veut mélodiquer (beaucoup).

A ce propos, j’ai une illustration, mais pas de pied à coulisse, une illustration de clé à molette qui scriptionne avec joliesse :

clestylo.1207512812.jpg

Vous conviendrez que cette illustration de clé à molette convient parfaitement au pied à coulisse et peut-être même au trombone du même nom (Quoi ? Vous conviendez pas ? Comme c’est étrange…).

Ensuite il y a le pied de nez. Il est souvent coquin. Plaisantin. Enfantin. Na !

Quelquefois magistral :

pieddenezcyrano.1207512965.jpg

Un pied de nez de pied en cap pour ainsi dire.

Récemment, découverte d’un nouveau pied de nez.

Une création faite main travail artisanal et tout et tout de Laurence Parisot, la grande philosophe de la Précarité (« La vie, la santé, l’amour sont précaires, pourquoi le travail échapperait-il à cette loi ?«  . Mais oui, ça. Pourquoi ? Est-ce nous qui décidons si l’eau est mouillée ou le ketchup écarlate ? Certainement pas. La précarité est une donnée naturelle, comme le vent, les vagues et les fuites de chez Total , hé oui, vous ne venez pas chez eux par hasard).

Laurence Parisot, la chef des patrons, the boss of the bosses, the top of the chefs.

Samedi 5 avril de cette année, la chef des patrons a acheté 4 affiches réalisées en mai-juin 1968 par les Ateliers Populaires.

Si c’est pas un pied de nez, ça !

Je me demande bien quelles affiches elle a choisi…

Peut-être celle-là ?

abascadencesinfernales.1207514112.jpg

Si c’est celle-là (en dehors du fait que je suis pied à terre moralement) je me demande par quel adjectif caractériser ce pied de nez parisotesque…

*********************************************************

Erratum :

Je rectifie, il ne s’agissait pas d’un pied de nez mais d’un bras d’honneur, de la même cuvée que celui de Sarkozy qui se revendique de Jaurès. Du coup ce billet est totalement hors sujet. Zutalors. Et ça me fait encore 2 points de moins.

Kiki