Par RV

2 mai.

C’était mon dernier billet ici. Et nous sommes le 2 août. Au milieu des deux dates, j’ai eu 40 ans, mais ce ne fut qu’un détail amusant dans le lot.

Pendant ce temps, des gens ont vécu des tas de petits-grands événements formidables. Une artiste du Nouveau Monde s’est produite en scène, une semeuse d’histoires et de belles fleurs a regardé par la fenêtre le ciel proche de Belgique, tandis que son amoureux photographiait des mots plein de sculptures (voire l’inverse), un écrivain a lutté pied à pied contre ses phrases jusqu’à ce qu’elles soient plus belles que douloureuses, des enfants ont grandi, un peu partout, une enlumineuse a transhumé vers la Bourgogne, de solides Jurassiens qui en ont vu d’autres se sont replongés sous les latitudes de la République des Hommes Intègres avant de suivre le cours du Danube, une correctrice a travaillé dans le train puis est repartie trop vite vers sa fenêtre magique, et du coup a traversé un océan, un Québécois un peu sorcier a continué de scruter le monde et ses invraisemblances, une Suissesse a fait la danse de la non-pluie sur son coin sans beaucoup de succès hélas, un veilleur-passeur de tas de trucs sur le web restait vigilant pour nous, un photographe de talent et compulsif (voire l’inverse) se sauve sans nous oublier vers la patrie de coeur de tant d’entre nous, plein d’autres gens ont vécu plein d’autres choses, nous-mêmes avons goûté la quiétude d’être reçus comme des Papes laïcs entre Cézanne et Pagnol.

logo-passage-rv.1217684411.jpg

Il y a une vérité première que d’autres ont comprise (compris ? Comprus ? Compré ?) bien avant moi. C’est que les blogs abritent beaucoup, beaucoup de gens formidables qui méritent non seulement qu’on aille picorer ce qu’ils servent à leurs visiteurs, mais aussi qu’on aille souvent voir s’ils vont bien, s’ils sont à-peu-près heureux, ou même tout-à-fait heureux.

Et vous savez quoi : ça, au moins, Sarkozy ne m’empêchera pas de le faire.

Re-bonjour à tous et à toutes, et pardon pour ceux dont la silhouette n’apparaît pas dans la première partie de ce billet.

RV

PS : j’ai piqué à Tivigirl l’idée de l’illustration, merci déménageuse !