Cette affaire lamentable et répugnante me donne une excellente idée.

Je vais organiser des descentes imprévues de profs dans les commissariats.

But : vérification générale de la qualité des connaissances, de l’orthographe et de l’expression.

Heures de colles aux impolis. Travail supplémentaire aux cancres récidivistes. Menaces de passage en conseils de discipline pour les plus récalcitrants.Sèches remontrances verbales au minimum.

Qui, camarades enseignants, m’accompagne ?..

Et, plus sérieusement, mais c’est quoi ce pays où personne ne réagit ?..

RV