Actualité


… de ne pas être accroc à ce jeu !

Games by Miniclip - Quick Fire Pool Quick Fire Pool

Pocket as many pool balls as you can before the time runs out!

Jouez à ce jeu gratuit maintenant!!
Publicité

J’écris ce billet très court pour exprimer mon soutien total à tous les mouvements de résistance pédagogique qui fleurissent en France, et ceci sans nuire un instant aux parents et à leurs enfants.

Qu’on lise, si l’on veut aller plus loin, le lien suivant .

RV

Cette affaire lamentable et répugnante me donne une excellente idée.

Je vais organiser des descentes imprévues de profs dans les commissariats.

But : vérification générale de la qualité des connaissances, de l’orthographe et de l’expression.

Heures de colles aux impolis. Travail supplémentaire aux cancres récidivistes. Menaces de passage en conseils de discipline pour les plus récalcitrants.Sèches remontrances verbales au minimum.

Qui, camarades enseignants, m’accompagne ?..

Et, plus sérieusement, mais c’est quoi ce pays où personne ne réagit ?..

RV

Pour cause de conseil de classe, je publie un peu plus tardivement mon épisode du jour dans le journal d’outre ordinaire.

Après palabres, je peux rajouter à votre connaissance un autre blog d’élèves très réussi, celui de Tam et Jeff sur Claude Monet.

RV

Par RV

Pas de long discours aujourd’hui, mais une série de liens, vers 6 blogs que  mes élèves de 1ère ES ont créés, en guise de travail de recherche, sur le thème de l’art de 1850 à 1939.

Pour ceux qui penseraient que les adolescents ne sont capables que de pondre de piètres blogs garnis de futilités, et pour les autres, j’espère bien plus nombreux, allez jeter un oeil sur ces travaux certes inégaux, mais tous réalisés avec coeur et application.

Marjorie et Carole ont choisi Van Gogh,

Justine aime les portraits,

Fanny met en scène Dali,

Une autre Justine présente le réalisme,

Aurélie et Laurine braquent le projecteur sur Alfred Sisley.

D’autres élèves ont préféré garder leur production pour eux, et je les comprends naturellement.

Une chose est sûre, même si le classique exposé papier n’est pas mort (la moitié de la classe avait choisi cette façon de travailler), le blog peut être aussi un formidable outil au lycée. Que je réutiliserai avec d’autres classes.

RV

Par RV

Avant de vous inciter à continuer la lecture de ma filiale littéraire (…), je voulais vous dire deux trois trucs.

En premier lieu, je ne sais pas ce qu’est un « cathéner ». Je ne sais même pas comment ça s’écrit, la preuve ! C’est comme le langage des marins, des danseurs et des cavaliers. C’est un mot super-mystérieux que quand tu le connais tu fais partie d’une élite de la mort qui tue sa race je te dis pas.  Alors en cette période d’incident SNCFiques, je suis au supplice (oui bon j’ai quand même compris que c’était u truc en rapport avec les trains, hein !).

En deuxième lieu,  je me pose des questions sur la gauche. Sur toute la gauche, pas le PS tout seul. Il n’y a pas longtemps je me suis plus ou moins décidé à soutenir Mélanchon. N’empêche, si on veut un jour retrouver le pouvoir, même en étant un simple pousse-au-cul du PS sans endosser d’habits de ministres, quelle allure ça donne que la « gauche gauche »(j’aime pas « extrême gauche », je ne me sens pas du tout extrémiste et ça fait penser à extrême autre-chose par analogie langagière) soit autant divisée ? Car je ne sache pas que pour l’instant, LCR, PCF, NPA, LO et autre Nouveau parti de Gauche du susmentionné JLM aient prévu de s’unir ! Sans parler des Verts, en tout cas de ceux des Verts qui se disent à gauche.

Finalement, c’est peut-être mon inconscient torturé par la situation politique actuelle qui a pondu cette histoire à suivre, dans laquelle un type normal découvre un monde pulvérisé et recomposé anarchiquement, et dans lequel il n’a plus de repères…

RV

Allez, faisons bref : épisode 3 en ligne. No comprendo ? remontez deux billets avant.

RV

Le 2e épisode est en ligne sur Journal d’outre ordinaire

Ben quoi j’ai rien d’autre à dire, on sait même pas qui c’est qui dirigera le PS alors, pensez donc..! Moral à plat tiens, j’vais faire des nouilles. A la cancoillotte.

RV

Par RV

Mes fidèles lecteurs se rappellent peut-être que l’année dernière, à la même époque, j’achevais une histoire par épisodes, Et ma conscience de flétrir, qui racontait les pérégrinations d’un serial killer un peu raté…

Hé bien ça m’a repris. Une nouvelle histoire, avec un héros différent. Si ça vous tente, je serais heureux de vous compter parmi mes lecteurs. Ça s’appelle Journal d’outre ordinaire.

Promis, les épisodes seront courts et j’essaierai de ne pas être barbant.

Fin de l’auto-promo…

RV

 Par RV

Que reprocher vraiment au PS ?

Se déchirer sur des projets ? Normal, les débats sont sains.

Se déchirer pour des problèmes d’ego ? Humain ; pitoyable certes, mais humain.

Donner le spectacle d’élus coupés du peuple ? Vous en connaissez des élus proches du peuple ? Impossible, avec la vie qu’ils mènent. Ils sont en apesanteur, leur vie matérielle les pousse à ne plus voir grand-chose. Ils ne tiennent jamais de porte, ne connaissent le prix du lait que s’ils ont une fiche faite par un collaborateur et ont comme principal souci de séduire les medias. C’est comme ça.

Alors quoi ?

Alors, si de Jospin à Hollande les dirigeants du PS avaient fait preuve ne serait-ce que d’un peu plus de pugnacité altruiste, on n’aurait pas le sarkozysme qui détruit nos services publics, notre politique d’accueil et nos espoirs de solidarité.

Petit à petit, nous abandonnons le combat. Jeudi, une grève très importante se profile, contre les méthodes et la politique du ministre de l’Education Nationale le plus méprisant que l’on ait eu depuis Allègre. Total : dans mon lycée, combien ne feront pas grève, y compris des leaders syndicaux, parce que « xyz », toutes bonnes raisons, remarquables, censées, pouvoir d’achat, inutilité du mouvement, rituel répétitif et inefficace de la grève, etc..?

Ainsi, nos camarades professeurs des écoles, sans qui nous professeurs du secondaire ne serions rien, puisqu’ils font un boulot d’enfer avant de nous passer les petits, risquent à raison de trouver la pilule bien amère. Bien sûr vous pouvez m’objecter que tous les professeurs ne sont pas compétents, mais alors trouvez-moi le corps de métier garni de gens parfaits pour que nous prenions modèle !

Je le pense sincèrement, il faut que le corps enseignant fasse front, et bloc, contre ces dizaines de milliers de suppressions de postes, contre les recteurs et rectrices -dont celle de notre académie de Besançon- qui nous affirment que privé et public doivent être considérés à égalité pour les formations, contre le mépris affiché envers les professeurs de Maternelle, contre le flicage de nos blogs, contre non pas la réforme du lycée mais la réforme non concertée du lycée (les lycéens l’ont bien compris).

A propos, nous les profs, allons-nous à nouveau regarder un mouvement lycéen se former, grandir puis avorter sous nos yeux sans le moindre relais ? Les jeunes n’attendent pas des profs qu’ils les félicitent de leur esprit de résistance, encore moins qu’ils les guident : ils attendent que nous soyons du même combat et que nous établissions enfin, enfin, un rapport de force inflexible et déterminé face au pouvoir. Je rêve, sans doute. J’espère que nous serons nombreux avec nos camarades du Primaire dans les rues de Vesoul et d’ailleurs ce jeudi.

RV

Page suivante »