Par RV

…su’l’plateau des Glières maintenant… regarde-le, y s’plaint du froid,

Ah ben c’est sûr hein, la grève c’est pas trop évident de la faire !

quel bouffon… qui veux-tu qu’on mette à gauche, hein… n’importe

Pis c’est toujours pareil hein j’veux pas être tout seul à la faire !

qui n’importe quoi TSS Tout Sauf Sarko, je veux bien mais… tu les

Tu comprends je peux pas me le permettre j’ai des gamins !

a vus un peu, la Ségolène avec son Modem par-ci, et ses “moi et

Oui je sais toi aussi, mais toi je sais pas c’est pas pareil, t’es plus

d’autres aussi” par là, et ses “mon équipe”… le Montebourg qui nous

politisé que moi ! Oui je sais t’as pas de carte de parti mais t’es

fait le coup du cumul, ah que c’est une urgence nationale y paraît, tu

syndiqué. Non plus ? Ah je croyais que, enfin bref tu vois quoi.

parles… le Jospin qui passe comme un fantôme gâteux derrière

Bien sûr que ça me préoccupe ce qui se passe, les suppressions de

Delanoë… et il est où Mélenchon, à part sur son blog on l’entend

postes, pis les options qui disparaissent, pis les diplômes qu’on nous

plus… Je te parle même pas de Strauss Kahn, il a tout pigé lui,

sucre et que les parents devront aller chercher dans le privé. Hein ?

Washington à 500000 boules par an et toc, que j’te réapparaîs dans

Ben si, je suis d’accord, si on était tous en grève ça finirait par faire

5 ans, l’homme providentiel, tournicoti tournicoton et voilà Zébulon…

bouger, mais tu vois, j’y crois pas trop moi. on n’arrivera pas à

au fait Besancenot il en est où de son nouveau parti, pas mal non

mobiliser tout le monde sur plusieurs jours, non, pis faut dire ce qui

plus le rideau de fumée là… et les Verts, ahlala les Verts, Voynet qui

est, on a quand même peu de chances de les faire changer d’avis, ils

vire le pauvre Brard de Montreuil, je lui donne pas six mois pour

ont été élus pour faire des réformes et les fonctionnaires, on sait

foutre en rogne toute sa population… on gagne 40 villes, on n’a pas

qu’on va morfler. Bon, je suis d’accord avec toi, c’est la destruction de

un leader… et la télé ça nous arrange pas… la télé c’est pas pour les

l’éducation nationale, petit bout par petit bout, mine de rien, et dans

discours intellos, c’est pour l’image, ah oui… c’est l’image qui nous

cinq ans, dix ans, on dira qu’on aurait dû se battre, ahlala, c’est

manque… le premier, la première qui rentrera dans une boulangerie

compliqué quand même, c’est pas évident, mais bon…

acheter son pain avec des vrais sous… pfff… mal barrés on est…

Publicité